Décibulle

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - histoire d amour

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 26 juin 2011

Julia & Roem

2e volet de sa trilogie post-apocalyptique, Julia et Roem revisite – vous l’aurez deviné – le Roméo et Juliette de Shakespeare. Dans un monde transfiguré par le Coup de Sang, cataclysme climatique majeur, un ancien aumonier militaire, Lawrence, se prend d’amitié pour 2 jeunes désabusés, Roem et Merkt. Ils vont faire un bout de chemin ensemble et vont atterrir dans la citadelle des Capulet, espèce d’ancien hôtel désaffecté où va se dérouler le célèbre drame shakespearien.

Lire la suite...

dimanche 24 avril 2011

Le Goût du Chlore

Un jeune homme de 24 ans se voit contraint de fréquenter la piscine Pontoise pour ses problèmes de dos. De débuts difficiles, il va progressivement y prendre goût, en grande partie grâce à une jeune nageuse avec qui il va se lier d'amitié.

Lire la suite...

lundi 28 février 2011

Le Bleu est une Couleur Chaude

de Julie Maroh (Glénat, 2010)
ISBN: 9782723467834

J’ai découvert Le Bleu est une Couleur Chaude au Festival d’Angoulême cette année. Au Stand Glénat, je vois une pile d’exemplaires en tête de gondole et je me dis que c’est peut-être l’occasion ou jamais de découvrir une œuvre dont tout le monde parle et qui plus est dans la sélection officielle. Sans a-priori – je ne savais même pas de quoi il en retournait, je découvre l’histoire d’amour entre Emma et Clémentine.

Lire la suite...

vendredi 25 février 2011

Cinq Mille Kilomètres par Seconde

de Manuele Fior (Atrabile, 2010) 
ISBN: 9782940329649

J’ai découvert avec émerveillement cet ouvrage au festival d’Angoulême. Ignorant même sa présence dans la sélection officielle, ce n’est que lors d’une séance de dédicace que j’ai rencontré Manuele et découvert la maturité de son dessin. Initialement déçu de le voir crayonner la dédicace (par opposition a Brecht Evans qui s’amuse à gondoler à l’aquarelle les premières pages de ses noceurs pour les bédéphiles suffisamment courageux pour se frayer un chemin dans la foule avec un ouvrage ouvert dans les mains en train de sécher), j’ai progressivement vu apparaitre une Lucia au regard mutin sous son parapluie, sous des trombes d’eau. Bref, tout ça pour dire que ce soit au pinceau ou au crayon de couleur, Manuele Fior fait preuve d’une impressionnante maîtrise du dessin. D’ailleurs, les aquarelles de son album sont absolument magnifiques, avec un jeu de couleurs à couper le souffle.

Lire la suite...