La course poursuite entre Hannibal et l’Ordre des Cendres pour obtenir le manuscrit se poursuit à un rythme effréné, ne laissant pas le lecteur prendre le temps de souffler. Ce tome est centré sur la relation entre Sélina et Hannibal et on comprend finalement les véritables motivations du pirate et on en apprend plus sur sa personnalité grâce aux flash-backs propres à la série.

Malgré son caractère sanguinaire et sans merci, notre pirate est attachant et plus je le côtoie, que se soit dans le sang du dragon, la série originelle, ou dans la spin-off – les larmes d’Odin, plus je l’apprécie. C’est sans doute grâce à sa sensibilité et ses sentiments que l’on découvre au fur et à mesure de la série. Et c’est à mon sens le vrai succès de Jean-Luc Istin, à savoir l’étude des personnages et la complexité de leurs motivations et des actions qui s’ensuivent. Il nous offre donc une aventure qui bien que fantastique est complètement crédible, fouillée et agréable à lire. Le dessin de Stéphane Créty est quant à lui précis et sans défaut, il possède un talent de représentation des visages et des expressions qui sied particulièrement bien à cette série. 

En définitive, cette série en cours est très réussie et ce tome 3 ne dépareille pas des 2 autres. L’histoire est captivante, le dessinateur est talentueux et retranscrit parfaitement l’ambiance et les émotions, ce qui plonge le lecteur dans une aventure absolument délicieuse. Tout cela pour une série sans prétentions, ma foi, il n’en faut pas plus, courrez –vite découvrir les aventures de Hannibal Meriadec, que ce soit dans le Sang du Dragon, dessiné par Guy Michel (4 tomes parus), ou dans les larmes d’Odin.

Auteurs : Jean-Luc Istin (Scénario), Stéphane Créty (Dessin)
Parution : 25 mai 2011
Editeur : Soleil
Collection : Celtic
ISBN : 9782302016231