D'une histoire toute simple, Bastien Vivès réussit le tour de force de captiver son lecteur grâce à une atmosphère unique, empreinte de pudeur et de délicatesse, et quasiment sans dialogues. Baigné dans une douce lumière turquoise au goût de chlore et avec des dessins en perspective au son de l'écho caractéristique des piscines, on ressent très distinctement les émotions et les sentiments du héros, qu’il soit jaloux de son copain qui a su parler à la nageuse ou encore impatient de la retrouver chaque semaine. 

Une fois que la complicité sera installée entre le lecteur et le personnage principal, qui ne dévoilera finalement pas son nom, l'histoire n'importera plus et la fin sera laissée à la libre interprétation du lecteur, un peu comme si l'auteur avait voulu laisser lui laisser toute lattitude pour instaurer sa propre ambiance et donc sa propre fin en fonction de son humeur. D'aucuns diront qu'ils n'ont rien compris, ou que ce livre est inachevé, mais pour ma part, j'ai retrouvé le bonheur de laisser libre cours à mon imagination pour inventer ma propre histoire, un peu comme dans la littérature "classique", où vous n'avez pas le dessin pour vous prendre par la main.

Auteur : Bastien Vivès
Parution : 28 Mai 2008
Editeur : Casterman
Collection : KSTR
ISBN : 9782203012165